JR déploie une fresque à Lviv pour la Une du Time Magazine

GUERRE EN UKRAINE - La fresque géante de JR en hommage à l’Ukraine se déploie enfin à l’opéra de Lviv. Ce jeudi 17 mars, le Time Magazine, qui a déjà collaboré avec l’artiste français par le passé, a annoncé qu’il…
0
(0)

GUERRE EN UKRAINE – La fresque géante de JR en hommage à l’Ukraine se déploie enfin à l’opéra de Lviv. Ce jeudi 17 mars, le Time Magazine, qui a déjà collaboré avec l’artiste français par le passé, a annoncé qu’il en ferait la Une de son numéro du 28 mars prochain.

L’hebdomadaire américain a dévoilé la couverture en question sur ses réseaux sociaux. Laquelle est titrée “La résilience de l’Ukraine”, accompagnée de l’œuvre, visible du ciel, qui représente une enfant ukrainienne tout sourire photographiée par Artem Iurchenko.

“Depuis le début de l’invasion russe, des dizaines de 7,5 millions d’enfants ukrainiens ont été tués et des milliers d’autres sont partis en quête de sécurité”, a dans un premier temps commenté le Time.

Et de révéler le prénom de la petite fille représentée sur la fresque: “Parmi ces milliers se trouve Valeriia, 5 ans, de Kryvyi Rih, la ville natale du président Volodymyr Zelensky dans le centre de l’Ukraine”. Le magazine a ensuite précisé qu’un drone avait été utilisé pour capturer l’image de couverture.

La toile a été installée ce lundi 14 mars à Lviv, à 70km de la frontière polonaise. JR était accompagné de son ami, l’acteur français Mathieu Kassovitz, très engagé et proche du peuple ukrainien.

“J’ai peur pour mes enfants”
“Si je n’avais pas eu d’enfants, je serais venu pour être à leurs côtés. Dans le monde dans lequel on vit, je pense que ce qui est en train de se passer là est une limite absolue. Si on ne se bat pas pour empêcher ce qui se passe, on va tous en être victimes”, avait-il expliqué ce lundi à LCI.

De retour en France ce jeudi 17 mars, le comédien et réalisateur, invité sur le plateau de BFMTV, n’a pas pu retenir ses larmes au moment d’évoquer son passage en Ukraine. “Mon père a vécu 39/45, il avait l’âge de ces enfants ukrainiens quand mes grands-parents ont été déportés. Quand le pays a été libéré, il s’est sauvé de son pays en 1956 quand les Russes sont entrés en Hongrie et ont menacé de tuer tout le monde”, a-t-il dans un premier temps confié.

“Ce que j’ai vu là-bas… ça fait plusieurs mois que je travaille sur la série documentaire Apocalypse et je ne peux pas voir ces images sans avoir ces retours du passé qui sont des images extrêmement violentes. C’est très inquiétant ce qui se passe, j’ai peur pour mes enfants, j’ai peur du futur de la planète”, a-t-il poursuivi. “Nous, nous avions nos passeports, nous étions en presse: nous sommes passés devant 1,5 km de queue, il devait y avoir 10.000 personnes. Et malgré tout, on a fait 5 heures de queue. Des familles, des enfants en bas âge, des bébés, qui dorment dans le froid”.

Le cinéaste en a également profité pour appeler à la mobilisation. “Tout le monde peut y aller, c’est facile de rentrer en Pologne. Vous pouvez prendre un camion, ramener du matériel, rester une semaine ou deux, quelques jours. (…) Ce n’est pas forcément des dons d’argent. Si vous êtes révoltés, si vous avez mal au cœur, si vous êtes parent, vous pouvez faire quelque chose”.—–

Abonnez-vous à la chaîne YouTube du HuffPost dès maintenant : https://www.youtube.com/c/lehuffpost

Pour plus de contenu du HuffPost:
Web: https://www.huffingtonpost.fr/
Facebook: https://www.facebook.com/LeHuffPost/
Twitter: https://twitter.com/LeHuffPost
Instagram: https://www.instagram.com/lehuffpost/

Pour recevoir gratuitement notre newsletter quotidienne:
https://www.huffingtonpost.fr/newsletter/default/

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?