Préservation de l’espèce asine en Afrique : « Il faut une réponse régionale », Emmanuel Bouré Sarr

« Si l’âne est le premier fils du ménage et contribue tant à son épanouissement, pourquoi devons-nous sacrifiez nos ânes pour un produit que nous ne consommerons, ni ne verrons, ni n’achèterons, vu son prix exorbitant ? » Emmanuel Bouré…
0
(0)

« Si l’âne est le premier fils du ménage et contribue tant à son épanouissement, pourquoi devons-nous sacrifiez nos ânes pour un produit que nous ne consommerons, ni ne verrons, ni n’achèterons, vu son prix exorbitant ? » Emmanuel Bouré Sarr s’est érigé depuis des années en défenseur des équidés notamment de l’espèce asine, pour porter la voix des sans voix, à travers l’ONG britannique Brooke (engagée dans la protection de l’espèce asine en Afrique) dont il est le directeur régional. Au terme de la conférence sous régionale sur la préservation de l’espèce asine en Afrique de l’Ouest, qui s’est tenue à Ouagadougou (8-9 juin 2021), le protecteur de l’âne nous a fait part des conclusions de leurs travaux lors d’un entretien ce mercredi 9 juin 2021.

How useful was this post?

Click on a star to rate it!

Average rating 0 / 5. Vote count: 0

No votes so far! Be the first to rate this post.

As you found this post useful...

Follow us on social media!

We are sorry that this post was not useful for you!

Let us improve this post!

Tell us how we can improve this post?